Lac de Longemer Décors fantomatique Pas un bruit. Nous ne sommes pas seul...



Lac de Longemer...

- Une journée de pêche sur le Lac de Longemer -

Le rendez-vous est pris. Nous devons nous rejoindre le lendemain trés tôt. J'ai préparé mes affaires la veille, vêtements chauds, et appareil photo pour ne rien perdre de cette journée. Les équipements spéciaux, me seront fournis demain matin...

Le lendemain, je suis à l'heure. Sébastien est déjà là. Le bâteau est prêt, toutes les affaires sont à bord... Il me tend une paire de bottes et un gilet de sauvetage, sécurité oblige, et me dit : "Prêt pour la mise à l'eau ?" C'est parti, le bâteau glisse doucement dans l'eau. Le silence du matin est assez surprenant. Une impression d'être seul au monde m'envahit.
Nous nous installons à bord. Le bâteau commence à avancer, son moteur électrique ne bouscule en rien les bruits environnants. Nous avançons tranquillement, le miroir de l'eau en est à peine perturbé. Je sors mon appareil photo et prends quelques clichés. La brume au loin rend le lac assez fantômatique... Un point sombre m'intrigue, je zoome, surprise nous ne sommes pas seul, un petit esquif semble venir de nul part...

Sébastien immobilise le bâteau et me tend une canne à lancer, prête à l'emploi. Je me lève et d'un geste sec, je fais virvolter, dans les airs le leurre qui plonge un peu plus loin. Tout en moulinant, je me retourne et regarde machinalement en direction du frêle esquif. Il a de nouveau disparu. Ce lac serait-il hanté?

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En tout cas le bâteau est stable, je retrouve Sébastien débout à côté de moi. Le fil de sa canne à pêche vient tout juste de se déposer sur la surface de l'eau. Il entame quelques gestes qu'il me décrit au fur et à mesure. Un petit conseil est toujours bon à prendre...

Nous bougeons et changeons de coin, au loin des truites font mouche à la surface de l'eau. Lors de ce changement de cap, le leurre laissé à la traine s'accroche sur un reste de ponton. Trop tard le fil casse. Sébastien s'empresse de refaire le bas de ligne et y accroche un nouveau leurre et cela sans quitter des yeux sa canne à pêche.

Sur l'échosondeur, on peut apercevoir de temps en temps de grosses masses sombres à mi-profondeur. Petit à petit, le tour du lac s'effectue. Pas une touche aujourd'hui, il fait trop beau, c'est trop calme.

Merci pour cette journée, j'espère à bientôt...

Jip

Cliquez ici pour une demande par le formulaire de contact...